A ceux qui possèdent des palmiers, je vous informe de la présence du papillon (Paysandisia Archon) ravageur des palmiers, sur Sibourg.

Il s’agit d’un papillon de grande taille, très agile, de couleur brun foncé, et dont la partie antérieure des ailes dépliées, est rouge-orangée avec des taches noires. Le papillon est visible aux heures chaudes des journées d’été, autour ou bien sur le palmier.

 

 

Le papillon s’attaque au stipe du palmier, c’est à dire en haut du tronc et à la base des tiges et des palmes en les perforant (plus particulièrement, les jeunes pousses, au centre), puis y dépose ses larves qui se développent à l’intérieur du palmier. A terme, le palmier infesté, meurt.

Les symptômes sont les suivants :

  • Feuilles perforées au même endroit, dès qu’elles s’ouvrent ;

  • Présence de « sciure » sur le tronc ou les branches inférieures et sur les poils pour les palmiers de Chine.


Pour ce qui concerne les traitements, il n’existe pas de produits « chimiques » efficaces autorisés en France.

Par contre, il existe un traitement biologique relativement efficace à base de nématodes (que j’utilise depuis un an).
Les nématodes sont des bactéries vendues dans les jardineries (A Salon, chez « Jardiland », le sachet pour le traitement de 4 à 6 palmiers coûte 42€ - juillet 2014) à mélanger avec de l’eau et à pulvériser sur les arbres, en insistant particulièrement sur le stipe.

Les nématodes se nourrissent des larves et s’y reproduisent à l’intérieur les détruisant ainsi.

Pour être efficace, il faut réaliser au minimum 3 pulvérisations par an (schématiquement, mi-mai, mi juillet et fin septembre), mais il faut aussi que les personnes qui détectent ces papillons, les éradiquent en traitant leurs arbres de façon à éviter la dissémination du papillon et le (coûteux) traitement pour ceux qui essaient de protéger leurs arbres.

Pour plus d’information, vous pouvez visiter la page internet suivante :

http://saint-jeannet.info/alerte-au-papillon-ravageur-de-palmiers/

Jean Csintalan